Stang Kerim : revue de presse

Retrouvailles en famille, ce dimanche 8 mars, pour les futurs résidants de l’habitat participatif implanté, route de Quimperlé à Riec-sur-Bélon, à proximité du château d’eau.
Retrouvailles en famille, ce dimanche 8 mars, pour les futurs résidants de l’habitat participatif implanté, route de Quimperlé à Riec-sur-Bélon, à proximité du château d’eau.

Le Télégramme - 9 mars 2020

Les travaux de l'habitat participatif vont débuter mi avril

 

Le projet d’habitat participatif, implanté route de Quimperlé, à Riec-sur-Bélon, à proximité du Château d’eau, prend forme. Solidarité, intelligence collective, écologie, en sont la base. Les travaux vont débuter mi avril.
Les réflexions pour un projet d’habitat participatif, dans la commune de Riec-sur-Bélon, avaient germé en 2012 et mûri en 2014, avec la création, d’une association baptisée Stang Kérim. Les démarches entreprises par un collectif riécois, regroupé, en 2019, en société immobilière, se sont ensuite concrétisées, avec l’achat, cette même année, d’un terrain, route de Quimperlé (à proximité du château d’eau), d’une superficie de 14 000 m2 dont 4 000 m2 constructibles.
« On recherche deux autres familles, avec enfants »
Les premiers travaux de terrassement du premier bâtiment, à ossature bois et isolation paille (cinq logements de 50 à 120 m2) et de la partie commune (grande salle, chambres d’hôtes et atelier) sont prévus pour la mi-avril. Un second bâtiment, pour l’accueil de deux familles, sera également construit. Un parking sera, d’autre part, aménagé à l’entrée de la parcelle. Des plantations d’arbustes ont, d’ores et déjà, été réalisées. « Aujourd’hui, la société regroupe six foyers composés de neuf adultes et trois enfants. Nous recherchons deux autres familles, avec enfants » précisaient des représentants du collectif, venus de la commune voisine de Baye, de Pont-l’Abbé, du pays d’Auray, de Lanester et de Belgique.
Un lieu de vie ouvert sur l’extérieur
« La philosophie de ce projet d’habitat groupé intergénérationnel s’appuie sur la solidarité, l’intelligence collective, la transition, l’écologie et la permaculture. Des espaces communs (buanderie, jardin…) seront partagés par les habitants et notre souhait est aussi de voir ce lieu s’ouvrir sur l’extérieur », ajoute le collectif.

 

« Trois foyers sont encore à pourvoir et nous recherchons, de préférence, des familles avec enfants », confiaient, samedi matin 28 septembre, Rozenn et Claude, futurs résidents.
« Trois foyers sont encore à pourvoir et nous recherchons, de préférence, des familles avec enfants », confiaient, samedi matin 28 septembre, Rozenn et Claude, futurs résidents.

Le Télégramme - 29 septembre 2019

Habitat Stang Kerim. Le permis de construire déposé.

 

Le projet d’habitat participatif élaboré en 2014 sur un terrain, route de Quimperlé (site du château d’eau) à Riec-sur-Bélon, d’une superficie de 14 000 m2 dont 4 000 m2 constructibles, est, aujourd’hui, sur les bons rails. Les cinq foyers (sept adultes et deux enfants) regroupés au sein de l’association Stang Kérim, qui a été créée à l’ouverture du dossier, ont constitué, en avril 2019, une société civile immobilière et un permis de construire vient d’être déposé. « Nous espérons la pose de la première pierre au printemps 2020.

Trois foyers sont encore à pourvoir et nous recherchons, de préférence, des familles avec enfants », confiaient Rozenn et Claude, futurs résidents, rencontrés, ce samedi 28 septembre, sur le marché Yves Loudoux, à l’occasion de la Fête des possibles.

Un lieu de vie ouvert sur l’extérieur

« La philosophie de ce projet d’habitat groupé intergénérationnel s’appuie sur la solidarité, l’intelligence collective, la transition, l’écologie et la permaculture. Des espaces communs seront partagés par les habitants et notre souhait est aussi de voir ce lieu s’ouvrir sur l’extérieur. Une salle commune pourra accueillir des petits concerts, projections de films, soirées débat… », ajoutaient Rozenn et Claude.

 

 

MAG 16 - N°30 - octobre 2016

STANG KERIM, LE VILLAGE DE DEMAIN ?


Face au repli sur soi, six familles ont choisi de vivre mieux ensemble en inventant à Riec-sur-Bélon un nouveau lieu de vie autour d’un habitat groupé participatif.
Sur un terrain de 14 000 m 2 (dont 4000 m2 constructibles),
le projet intègre des logements individuels et plusieurs espaces communs : buanderie, atelier bricolage, salle de réunion, verger, poulailler, chambre d’amis, jardins partagés... L’objectif du collectif est aussi de concevoir le projet le plus respectueux de l’environnement tout en réalisant des économies en groupant les achats et les travaux. Le projet se veut surtout une source d’échanges. «Ce sont des valeurs communes que l’on veut mettre en avant : respect, solidarité, partage, écologie et ouverture sur l’extérieur », souligne Claude, membre de l’association. À l’origine du projet, une volonté de vivre dans un environnement plus solidaire et dans des habitations économes en énergie. Au fil des rencontres et des discussions, un groupe de 9 adultes et 3 enfants se forme pour poser les bases d’un nouveau village au lieu-dit Stang Kerim. « C’est une alternative à l’individualisme ambiant dans la société. On essaie d’aller vers la coopération. Une entraide qui s’accompagne d’une mixité générationnelle. On recherche une complémentarité entre les âges. C’est un partage d’énergie et d’expérience dans la bonne humeur », précise Morvan.
L’association recherche toujours de nouvelles familles pour les rejoindre. Découvrez l’intégralité du projet sur le site :
www.stangkerim.jimdo.com

HABITAT PARTICIPATIF : DEUX LOGEMENTS SONT DISPONIBLES

Ouest-France du 21 mai 2015

UNE ASSOCIATION EST NÉE DU PROJET D'HABITAT PARTICIPATIF

Ouest-France du 13 mai 2014

ÉCO-HABITAT : L'ASSOCIATION STANG KERIM EST NÉE

Télégramme du 12 mai 2014